Perspectives

Agir pour les enseignantes et enseignants, c’est agir pour l'éducation publique

Par Paul Taillefer
Le 4 octobre 2012

Les dernières années ont été très difficiles pour les enseignantes et enseignants du Canada et du monde entier.

Au Canada, nous avons été témoins de menaces continues pour l’intégrité de nos organisations démocratiques, de menaces à l’endroit de la négociation collective et d’efforts constants visant à déprofessionnaliser l’enseignement.

La crise financière a eu un impact sur l’éducation publique : les gouvernements de toutes allégeances tentent maintenant d’équilibrer le budget sur le dos du personnel enseignant, sous la bannière des « mesures d’austérité », avec ce qu’on ne peut qu’appeler une attaque contre les principes démocratiques qui font du Canada une grande nation.

L’Internationale de l’Éducation, la voix de 30 millions d’éducateurs et d’éducatrices du monde entier, est d’avis que pour assurer la qualité en éducation, les gouvernements doivent offrir des conditions de travail qui soutiennent l’enseignement et le personnel enseignant. Ces conditions comprennent des classes moins nombreuses, davantage d’occasions de croissance et de perfectionnement professionnels, des salaires comparables à ceux d’autres professions et des programmes d’initiation de qualité.

De plus, le document de référence élaboré en 2011 par l’OCDE pour le Sommet international sur la profession enseignante, intitulé Building a High-Quality Teaching Profession: Lessons From Around the World (bâtir une profession enseignante de haute qualité : leçons internationales), insistait sur l’importance d’un engagement concret du personnel enseignant dans l’élaboration et la mise en œuvre des réformes en éducation, ce qui a pour but d’améliorer la qualité en éducation.

Pour sa part, la FCE croit que pour assurer la qualité de l’éducation publique, les décisions stratégiques doivent être prises à la lumière des connaissances et de l’expertise professionnelles du personnel enseignant au lieu d’être guidées par des gens ayant peu ou pas de connaissance de l’éducation publique.

La réussite largement reconnue des élèves canadiens aux évaluations internationales montre que les enseignantes et enseignants jouent un rôle très important pour ce qui est d’assurer notre avenir au sein de l’économie mondiale du savoir, notre avenir étant entre les mains de l’éducation publique et des praticiens et praticiennes qui sont les spécialistes de l’enseignement et de l’apprentissage.

Cependant, la question demeure : « Les membres du personnel enseignant sont-ils suffisamment appuyés dans la tâche monumentale qui leur est confiée? »

La population enseignante doit éduquer beaucoup plus d’élèves ayant des besoins d’apprentissage différents et des problèmes de santé mentale dans un contexte de démographie changeante, par exemple en ce qui concerne l’origine ethnique des élèves et la structure familiale.

Elle doit faire face aux progrès des connaissances qui doivent se refléter dans les programmes d’études dans un environnement d’apprentissage intégrant les nouveaux médias et les nouvelles technologies dans la classe.

Elle doit tenir compte de l’évolution du marché du travail qui a une incidence sur ce que les élèves doivent savoir et être capables de faire, et elle doit composer avec les nouvelles attentes des élèves et des parents.

Elle doit également tenter d’atténuer les effets de la pauvreté et d’autres facteurs socioéconomiques.

Cela n’est pas une mince affaire. Mais malgré les défis qu’ils doivent relever en cette époque de mondialisation, les enseignantes et enseignants et leurs organisations continuent de montrer la voie à suivre.

Il ne s’agit pas ici d’enseigner pour le 21e siècle. Il s’agit de rendre le 21e siècle meilleur pour toute l’humanité. Agir pour le personnel enseignant, c’est en réalité agir pour l’éducation publique.

Bonne journée mondiale des enseignantes et des enseignants!

Paul Taillefer est président de la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants de 2011 jusqu’au mois de juillet 2013.

Publication
Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants
2490, promenade Don Reid
Ottawa (Ontario)  K1H 1E1
Tél. : 613-232-1505
Fax : 613-232-1886
Ligne sans frais : 1-866-283-1505

Le magazine Web Perspectives est publié par la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants (FCE), une alliance nationale d’organisations provinciales et territoriales qui représentent plus de 238 000 enseignantes et enseignants des écoles élémentaires et secondaires au Canada.

Rédactrice en chef : Francine Filion | Traduction et révision : Marie‑Caroline Uhel et Marie‑Hélène Larrue
Correction d’épreuves : Denise Léger
Conception graphique : Nathalie Hardy et Jean-Louis Lauriol | Conception web : Greg Edwards

Reproduction
Toute demande de reproduction totale ou partielle de cette publication à des fins pédagogiques, professionnelles ou commerciales doit être adressée à info@ctf-fce.ca. Les articles et les publicités ne reflètent pas nécessairement les opinions de la FCE.

Commentaires : info@ctf-fce.ca