Perspectives

Une toute nouvelle campagne invite les jeunes à être de la génération à la source de changements en santé mentale

Par Jeff Moat
Le 4 octobre 2012

Partenaires pour la santé mentale lance ce mois-ci une nouvelle campagne ciblant les jeunes. Sous le thème « C’est d’la m... », dans le but d’amener les jeunes Canadiens et Canadiennes à prendre conscience que la santé mentale est un problème qui les concerne et qu’ils peuvent être la génération qui changera les choses. La campagne nationale cherchera à mobiliser les jeunes de 15 à 21 et à les inviter à « dénoncer » la façon dont les Canadiens parlent de la santé mentale, la soutiennent et la traitent. Les jeunes seront aussi appelés à signer à compter du 29 octobre sur le site cestdlam.ca une déclaration en faveur du changement.

Tout au long de la campagne, les partisans seront invités à cerner les pratiques courantes en matière de santé mentale qui sont inacceptables et à les dénoncer. En outre, on encouragera les jeunes à rassembler d’autres personnes autour de la cause en organisant des événements locaux dans leurs écoles et leurs collectivités. Les médias sociaux et numériques joueront en outre un rôle clé en utilisant des moyens novateurs pour rejoindre les jeunes.

Le coup d’envoi de la campagne sera donné lors d’un sommet axé sur les jeunes. Ce sommet réunira des jeunes, des experts en la matière et des membres de la communauté de la santé mentale dans le but d’avoir une conversation franche sur les enjeux pressants liés à la santé mentale des jeunes. À cette occasion, les participants échangeront aussi des idées sur la façon dont les Canadiens peuvent travailler ensemble pour changer les fausses perceptions. La campagne se terminera par une journée de célébration le 29 novembre. À cette occasion, on mettra en lumière les grandes réussites et les faits marquants du mois précédent.

Les enjeux liés à la santé mentale des jeunes sont graves, selon Jeff Moat, président de Partenaires pour la santé mentale. En effet, près de 20 % des adolescents se disent aux prises avec une maladie mentale ou un problème de toxicomanie ou d’alcoolisme, et 75 % des troubles de santé mentale chroniques commencent avant l’âge de 24 ans.

« Les jeunes sont plus conscients socialement que jamais, et ils semblent être prêts à s’attaquer à des questions concernant lesquelles les générations précédentes ont échoué. De plus, notre recherche indique que les jeunes Canadiens sont d’avis que les enjeux liés à la santé mentale sont très importants », ajoute-t-il.

« Je pense que cette campagne empreinte de ferveur sera pour les jeunes un véhicule pour les aider à être à la source de changements transformationnels dans le système de santé mentale au Canada. Les jeunes avec qui nous avons discuté du concept de base sont d’accord avec l’idée de demander que le système de santé mentale change. Ils aiment aussi vraiment le caractère authentique de la campagne », de dire M. Moat.

Cette campagne axée sur les jeunes poursuit sur la lancée de la première campagne nationale de Partenaires pour la santé mentale, intitulée « Je ne me reconnais pas ». Elle a permis de mobiliser près de 30 000 personnes, qui ont signé une pétition signifiant leur engagement à soutenir la santé mentale. En outre, plus de 200 événements ont eu lieu dans les écoles et les lieux de travail de partout au pays le 30 avril, Jour d’action de cette campagne.

Personne-ressource : Jeff Moat, 613-683-3743, jmoat@partnersformh.ca

Jeff Moat est président de la campagne « Partenaires pour la santé mentale ». Il s’est joint à cette campagne, fort de la conviction qu’en mobilisant le soutien et les efforts collectifs des Canadiens et Canadiennes, il est possible de créer un puissant mouvement social qui non seulement améliorera le système de santé mentale, mais entrainera des changements sociaux plus vastes.

Publication
Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants
2490, promenade Don Reid
Ottawa (Ontario)  K1H 1E1
Tél. : 613-232-1505
Fax : 613-232-1886
Ligne sans frais : 1-866-283-1505

Le magazine Web Perspectives est publié par la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants (FCE), une alliance nationale d’organisations provinciales et territoriales qui représentent plus de 238 000 enseignantes et enseignants des écoles élémentaires et secondaires au Canada.

Rédactrice en chef : Francine Filion | Traduction et révision : Marie‑Caroline Uhel et Marie‑Hélène Larrue
Correction d’épreuves : Denise Léger
Conception graphique : Nathalie Hardy et Jean-Louis Lauriol | Conception web : Greg Edwards

Reproduction
Toute demande de reproduction totale ou partielle de cette publication à des fins pédagogiques, professionnelles ou commerciales doit être adressée à info@ctf-fce.ca. Les articles et les publicités ne reflètent pas nécessairement les opinions de la FCE.

Commentaires : info@ctf-fce.ca