Perspectives

Les concepts de la pédagogie à l’école française (PELF) – Vous avez dit conscienti..quoi?!

Par Gilberte Godin
Le 15 février 2013
Untitled Document

Le dernier numéro de Perspectives présentait le projet d’envergure entrepris par la FCE qui consiste à définir une pédagogie adaptée au contexte minoritaire des écoles de langue française au Canada. Cette définition tient compte non seulement du milieu de vie des élèves, mais aussi des ambitions d’épanouissement de la communauté francophone. Cet article présente la conscientisAction, un des concepts importants constituant la définition de la PELF. Les prochains articles présenteront les autres concepts clés qui gravitent autour de cette définition.

Une petite histoire de la conscientisation

Des liens étroits entre la conscientisation et l’enseignement ont été tissés par Paolo Freire, ce pédagogue de renom originaire du Brésil, qui a légué au monde de l’éducation un ouvrage important intitulé : « La pédagogie des opprimés ».

Ce livre a été inspiré par l’intérêt que Freire vouait à l’amélioration des conditions de vie de la classe ouvrière et au lien entre ces conditions et l’analphabétisme. Freire s’ingéniait à faire comprendre aux ouvriers et ouvrières que pour améliorer leur sort et celui de leur famille, ils se devaient de comprendre les enjeux qui conditionnaient leur vie et devaient s’engager à transformer les situations qui ne leur convenaient pas en participant aux prises de décisions, en disant « leur » mot sur tout ce qui les touchait. Il les a amenés par une pédagogie de la conscientisation et du partage du pouvoir, à apprendre à lire et à revendiquer leur place au niveau social en réfléchissant et en agissant avec les autres.

Freire voyait dans le mot « conscientisation » le concept en deux composantes de la praxis : réflexion + action. En fait, il mettait en garde contre la réflexion sans action tout comme il appréhendait l’action sans réflexion. Pour Freire, une personne accède à la conscientisation en développant son esprit critique qu’il situe sur un continuum allant de la pensée magique à la pensée critique en passant par la pensée naïve.

La personne qui a une pensée magique est loin des enjeux sociaux et croit que tout se règle comme par magie sans nécessité de sa part d’intervenir. Celle dotée d’une pensée naïve a des connaissances partielles et souvent erronées des enjeux sociaux qui influencent sa vie. Elle s’en remet à un pouvoir supérieur (dieu, le gouvernement ou autre) en se disant impuissante pour changer les choses. La personne qui fait preuve de pensée critique essaie de comprendre les éléments qui contrôlent sa vie. Elle tâche de saisir les divers points de vue sur ces éléments, prend position et s’engage dans des actions transformatrices.

C’est le rapprochement que Freire fait entre le développement de l’esprit critique par une pédagogie conscientisante et l’émancipation de l’apprenant qui a capté l’intérêt des chercheurs et chercheures en contexte linguistique minoritaire francophone.

Devant la complexité du contexte linguistique et culturel et son emprise sur les résultats scolaires et sur l’identité linguistique et culturel des élèves, voire des communautés francophones, la recherche a établi des liens entre le succès que Freire a connu par son approche et l’éducation à l’école de langue française en contexte minoritaire. Respecter la pédagogie de Freire pour un enseignant ou une enseignante en contexte linguistique minoritaire signifie se garder d’imposer son point de vue à ses élèves et s’attarder plutôt à susciter le dialogue avec eux afin d’aiguiser leur esprit critique pour les mener vers l’engagement.

La naissance de la conscientisAction

Le terme conscientisAction est né du constat que malgré les intentions de Freire, ou peut-être par méconnaissance de son œuvre, on n’associe pas toujours l’action ou l’engagement au mot conscientisation. En fait, il arrive souvent que ce mot revête le sens du mot « sensibilisation », sans plus. C’est dans l’esprit de dissiper tout doute possible à ce sujet que la PELF adopte ce mot porteur de résultats, porteur de transformation sociale : conscientisAction.

Dans la PELF, le mot conscientisAction s’applique tant au personnel enseignant qu’aux élèves. Ferrer et Allard (2002 a et b), eux-mêmes influencés par l’œuvre de Freire, présentent les rudiments de la pédagogie de la conscientisation et de l’engagement en insistant sur le sens critique à développer chez l’enseignant et l’enseignante. Selon eux, il serait illusoire de penser qu’un enseignant ou une enseignante n’ayant pas développé son propre esprit critique à l’endroit des enjeux sociaux qui conditionnent la vie des francophones en contexte minoritaire puisse faire prendre conscience et action à ses élèves à ce sujet.

Références

Ferrer, C., & Allard, R. (2002a). La pédagogie de la conscientisation et de l’engagement : pour une éducation à la citoyenneté démocratique dans une perspective planétaire. Première partie, Moncton : Université de Moncton.

Ferrer, C., & Allard, R. (2002b). La pédagogie de la conscientisation et de l’engagement : pour une éducation à la citoyenneté démocratique dans une perspective planétaire. Deuxième partie, Moncton : Université de Moncton.

Freire, P. (1983). La pédagogie des opprimés. Paris : Maspero.

Gilberte Godin est coordonnatrice du projet « La pédagogie à l’école de langue française » à la FCE.

Publication
Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants
2490, promenade Don Reid
Ottawa (Ontario)  K1H 1E1
Tél. : 613-232-1505
Fax : 613-232-1886
Ligne sans frais : 1-866-283-1505

Le magazine Web Perspectives est publié par la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants (FCE), une alliance nationale d’organisations provinciales et territoriales qui représentent plus de 238 000 enseignantes et enseignants des écoles élémentaires et secondaires au Canada.

Rédactrice en chef : Francine Filion | Traduction et révision : Marie‑Caroline Uhel et Marie‑Hélène Larrue
Correction d’épreuves : Denise Léger
Conception graphique : Nathalie Hardy et Jean-Louis Lauriol | Conception web : Greg Edwards

Reproduction
Toute demande de reproduction totale ou partielle de cette publication à des fins pédagogiques, professionnelles ou commerciales doit être adressée à info@ctf-fce.ca. Les articles et les publicités ne reflètent pas nécessairement les opinions de la FCE.

Commentaires : info@ctf-fce.ca