Perspectives

Pédagogie à l’école de langue française

Par Gilberte Godin
Le 25 octobre 2013
Untitled Document

Au cours des derniers mois, la revue électronique Perspectives présentait la Pédagogie à l’école de langue française (PELF), le projet entrepris par la FCE et ses comités et qui consiste à définir la pédagogie adaptée au contexte minoritaire des écoles de langue française au Canada et à offrir des moyens de s’approprier cette définition. Dans les numéros précédents, nous avons présenté deux des quatre concepts de la PELF : la CONSCIENTISACTION, (prendre conscience des enjeux de la francophonie et agir) et la DYNAMISATION (inspirer la confiance et la motivation aux plans langagier et culturel).

Nous poursuivons avec le troisième concept, « l’ACTUELISATION », du terme « ACTUEL » qui situe les enjeux reliés à la langue française dans le présent, favorisant ainsi un rapport positif, concret et moderne à la francophonie.

La petite histoire de l’actuelisation

Il est facile de constater que l’évolution de phénomènes tels les technologies, les médias sociaux, et la mondialisation contribue à renforcer l’importance du moment présent chez les élèves et le personnel enseignant. Tout y va sans frontières et d’un rythme accéléré. Il va sans dire que la langue anglaise occupe une place prépondérante dans le développement de ces phénomènes. Et, au Canada, l’anglais demeure une source d’attraction incontestable pour les francophones.

Devant ces faits, comment l’école en contexte francophone minoritaire qui mise sur le développement de l’individu, mais aussi sur l’épanouissement de la francophonie, doit-elle se positionner? A-t-elle d’autre choix que d’aborder le développement identitaire et les enjeux sociaux de la communauté francophone dans la perspective de la modernité?

Gérin-Lajoie (2010)[1] a mené une étude sur le discours du personnel enseignant. Selon ses résultats, une notion plutôt folklorique de la culture serait encore largement véhiculée dans les écoles en contexte minoritaire. Et pourtant, la francophonie canadienne actuelle compte de nombreux modèles audacieux, créatifs et inspirants et des ressources existent en ce sens.

La PELF rejoint les deux premiers principes de l’ACELF en ce qui a trait aux interventions visant le développement de l’identité :

  • s’inscrire dans la francophonie contemporaine
  • miser sur la créativité et l’innovation

L’approche culturelle de l’enseignement[2] propose au personnel enseignant de s’inspirer davantage des référents culturels qui ont marqué la francophonie canadienne et de revisiter l’héritage culturel avec le regard du présent et la perspective de l’avenir. L’actuelisation propose également de profiter de l’actualité et du rayonnement international de la langue française pour faire des ponts avec les apprentissages importants à réaliser, qu’ils soient reliés au passé, au présent ou au futur.

Dans cette perspective, comment aider les enseignantes et les enseignants à tirer parti de la richesse du moment présent pour alimenter leurs interventions pédagogiques? À titre d’exemples, de nombreuses manifestations artistiques et culturelles - notamment dans le domaine des loisirs, du sport, de la politique, de l’économie, de l’éducation - marquent quotidiennement la francophonie et constituent de l’information accessible.

C’est là qu’entre en jeu l’actuelisation, notion qui se distingue de « l’actualisation », terme associé, selon la province ou le territoire, à la réalisation du potentiel de l’élève, à la francisation ou encore à la mise à niveau linguistique.

La PELF définit l’actuelisation comme suit : « Les élèves et le personnel enseignant enrichissent leur bagage linguistique et culturel par une exploration commune de la francophonie dans une perspective contemporaine et actuelle. »

L’actuelisation commence par la prise en compte du bagage linguistique et culturel individuel des élèves et du personnel enseignant. L’école qui tient compte du déjà-là[3] de l’élève et du personnel enseignant les aide à se réaliser. À ce chapitre, la PELF propose d’aborder avec les élèves la question des variétés linguistiques[4] et culturelles de la langue française de façon rassurante, contemporaine et stimulante.

Somme toute, la PELF préconise la modernité et l’actualité comme toile de fond à l’enseignement pour développer l’identité francophone et pour contribuer à l’épanouissement d’une communauté dynamique susceptible d’inspirer les élèves et de rencontrer leurs ambitions.

 


[1] GÉRIN-LAJOIE, D. « Le discours du personnel enseignant sur leur travail en milieu scolaire francophone minoritaire », Canadian Journal of Education, vol. 33, no 2, 2010, p. 356.

[2] Une approche pour l’appropriation de la culture dans les écoles de langue française, ministère de l’Éducation de l’Ontario, 2009.

[3] BOUDREAU, A., et L. DUBOIS. « Représentations, sécurité/insécurité linguistique », dans Francophonie, minorités et pédagogie (Sylvie Roy et Phyllis Dalley, dir.), Presses de l’Université d’Ottawa, 2008, p. 145‑175.

[4] DALLEY, P. « Principes sociolinguistiques pour l’encadrement pédagogique », dans P. Dalley et S. Roy (dir.), Francophonie, minorités et pédagogie, Ottawa, Les Presses de l’Université d’Ottawa, 2008.

Gilberte Godin est coordonnatrice du projet « La pédagogie à l’école de langue française » à la FCE.

Publication
Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants
2490, promenade Don Reid
Ottawa (Ontario)  K1H 1E1
Tél. : 613-232-1505
Fax : 613-232-1886
Ligne sans frais : 1-866-283-1505

Le magazine Web Perspectives est publié par la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants (FCE), une alliance nationale d’organisations provinciales et territoriales qui représentent plus de 238 000 enseignantes et enseignants des écoles élémentaires et secondaires au Canada.

Rédactrice en chef : Francine Filion | Traduction et révision : Marie‑Caroline Uhel et Marie‑Hélène Larrue
Correction d’épreuves : Denise Léger
Conception graphique : Nathalie Hardy et Jean-Louis Lauriol | Conception web : Greg Edwards

Reproduction
Toute demande de reproduction totale ou partielle de cette publication à des fins pédagogiques, professionnelles ou commerciales doit être adressée à info@ctf-fce.ca. Les articles et les publicités ne reflètent pas nécessairement les opinions de la FCE.

Commentaires : info@ctf-fce.ca