Perspectives

L’apprentissage connecté : Le personnel enseignant et les technologies en réseau dans la classe

Par Bernie Froese-Germain et Richard Riel
Le 18 mars 2016

Pour arriver à mieux comprendre l’effet que les technologies en réseau ont sur le personnel enseignant et ses pratiques pédagogiques, en 2015, la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants (FCE) s’est associée à HabiloMédias pour sonder des enseignantes et enseignants, ainsi que des administratrices et administrateurs scolaires du pays qui travaillent en salle de classe, de la maternelle à la 12e année.

Le sondage avait pour but d’explorer la pénétration des technologies en réseau dans les salles de classe, l’utilisation faite par le personnel enseignant de ces technologies pour soutenir l’apprentissage, la connaissance qu’a le personnel enseignant de ces technologies et sa capacité d’en tirer le maximum comme outils d’apprentissage, et les utilisations créatives des technologies en réseau dans les activités d’apprentissage.

Au total, 4 043 enseignantes et enseignants ont répondu au sondage.

Principales constatations

Les enseignantes et enseignants voient très favorablement le rôle des technologies en réseau dans la salle de classe.

Les enseignantes et enseignants utilisent fréquemment ces appareils et pensent qu’ils ont des effets positifs sur l’apprentissage. La grande majorité d’entre eux sont « fortement » ou « plutôt » d’accord pour dire que les appareils en réseau facilitent l’apprentissage et leur permettent d’adapter plus facilement leur enseignement aux différents styles d’apprentissage.

La vaste majorité des membres du personnel enseignant ont accès à des appareils en réseau dans la classe et s’en servent.

Presque toutes les enseignantes et tous les enseignants affirment que leur école leur fournit une forme ou une autre d’appareil en réseau dans la classe. Les appareils en réseau le plus souvent fournis par les écoles sont les tableaux blancs interactifs, les ordinateurs de bureau et les ordinateurs portatifs et blocs-notes.

La plupart des appareils sont fournis assez également dans les écoles élémentaires et secondaires, à l’exception des tablettes, qui sont plus fréquemment fournies à l’école élémentaire qu’à l’école secondaire. Les enseignantes et enseignants de la maternelle sont le plus susceptibles de dire qu’ils ont accès à des ordinateurs de bureau et à des tablettes, et le moins susceptibles de dire qu’ils ont accès à des ordinateurs portatifs et à des blocs-notes.

Les enseignantes et enseignants n’ont généralement pas adopté les médias sociaux à des fins éducatives.

À peine plus d’un enseignant ou d’une enseignante sur dix dit utiliser les médias sociaux avec ses élèves à l’intérieur de la salle de classe à des fins éducatives et moins de un ou une sur cinq s’en sert à l’extérieur de la salle de classe à des fins éducatives.

Les enseignantes et enseignants pensent qu’il est très important d’enseigner la littératie numérique et ont généralement confiance en leur capacité de le faire.

Plus de neuf enseignantes ou enseignants sur dix considèrent qu’il est « très » ou « assez » important que leurs élèves maîtrisent tous les aspects de la littératie numérique.

Les cinq aspects de l’utilisation de la technologie en ligne que les enseignantes et enseignants ont le plus souvent classés comme étant « très importants » sont :

  • « La sécurité en ligne »;
  • « L’adoption d’un comportement approprié en ligne »;
  • « La gestion de la cyberintimidation »;
  • « La compréhension du respect de la vie privée et des paramètres connexes en ligne »;
  • « La vérification de la crédibilité, de la pertinence et de l’exactitude de l’information en ligne ».

Les enseignantes et enseignants ont aussi assez confiance en leur capacité à enseigner ces aspects : au moins sept sur dix disent se sentir « très » ou « moyennement » à l’aise avec l’enseignement de chacun des aspects énumérés.

Les enseignantes et enseignants se servent des appareils en réseau dans leur classe afin de présenter du contenu aux élèves et de leur permettre d’en créer.

  • Plus de sept enseignantes ou enseignants sur dix indiquent que leurs élèves consultent du contenu par la voie de vidéos en ligne, près de la moitié indiquent qu’ils le font par la voie de jeux vidéo, et le tiers, par la voie de bandes dessinées numériques.

  • Si près de quatre enseignantes ou enseignants sur dix ont demandé à leurs élèves de produire des vidéos, très peu sont enclins à demander à leurs élèves de créer du contenu par la voie d’autres technologies.

Les enseignantes et enseignants aimeraient obtenir davantage de soutien et jouir de plus d’autonomie dans leur utilisation des technologies en réseau dans la classe.

Bien que les enseignantes et enseignants soient généralement favorables à l’utilisation des technologies en réseau comme outils d’apprentissage, ils sont moins enclins à se dire suffisamment soutenus pour pouvoir tirer pleinement profit de ces technologies.

Les enseignantes et enseignants se sont dits particulièrement préoccupés par :

  • le manque de soutien technique à l’égard de l’entretien et de la mise à jour des logiciels, des appareils et des réseaux (en particulier dans les écoles situées en région éloignée ou nordique);

  • le manque de formation sur la façon d’utiliser les appareils en réseau pour atteindre les objectifs du programme d’études.

La majorité des enseignantes et enseignants ont eu de la difficulté à accéder à des sites Web dont ils avaient besoin pour leurs leçons.

  • Plus de huit enseignantes ou enseignants sur dix ont dû renoncer à utiliser des sites Web à des fins éducatives parce que leur école ou leur conseil ou commission scolaire les avaient bloqués. Pour environ une enseignante ou un enseignant sur cinq, cela arrive « fréquemment ».

Les enseignantes et enseignants sont plus également divisés à propos du soutien qu’ils reçoivent de leur école ou district scolaire.

  • Un peu plus de la moitié des personnes sondées sont « fortement » ou « plutôt » d’accord pour dire qu’elles reçoivent suffisamment de soutien pour apprendre à utiliser les divers types de technologies en réseau;

  • La moitié des enseignantes et enseignants sont d’accord pour dire qu’ils reçoivent suffisamment de soutien dans leur utilisation des technologies en réseau pour atteindre les objectifs du programme d’études.

Téléchargez le rapport complet

Bernie Froese-Germain et Richard Riel sont recherchistes à la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants (FCE).

Publication
Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants
2490, promenade Don Reid
Ottawa (Ontario)  K1H 1E1
Tél. : 613-232-1505
Fax : 613-232-1886
Ligne sans frais : 1-866-283-1505

Le magazine Web Perspectives est publié par la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants (FCE), une alliance nationale d’organisations provinciales et territoriales qui représentent plus de 238 000 enseignantes et enseignants des écoles élémentaires et secondaires au Canada.

Rédactrice en chef : Francine Filion | Traduction et révision : Marie‑Caroline Uhel et Marie‑Hélène Larrue
Correction d’épreuves : Denise Léger
Conception graphique : Nathalie Hardy et Jean-Louis Lauriol | Conception web : Greg Edwards

Reproduction
Toute demande de reproduction totale ou partielle de cette publication à des fins pédagogiques, professionnelles ou commerciales doit être adressée à info@ctf-fce.ca. Les articles et les publicités ne reflètent pas nécessairement les opinions de la FCE.

Commentaires : info@ctf-fce.ca