Perspectives

L’Alberta Teachers’ Association met à jour un outil pédagogique sur la santé mentale

Par Shelley L. Magnusson
Le 7 octobre 2016

Dans le cadre du programme Bonne santé mentale : avenir prometteur mené en partenariat avec l’Association canadienne pour la santé mentale et Global Television, l’Alberta Teachers’ Association a mis à jour et renommé son outil pédagogique sur la santé mentale. Le nouvel outil, intitulé Creating a Compassionate Classroom (PDF, 4.94 MB - en anglais seulement), ainsi que le site Web complètement remanié CanWeTalk.ca s’ajoutent aux ressources déjà offertes au personnel enseignant. De plus, une nouvelle annonce publicitaire pour la télévision, actuellement en cours de production, sera diffusée sur la chaîne Global à partir de novembre.

Qu’y a-t-il de nouveau dans cette version?

La nouvelle version contient de plus amples renseignements sur les troubles anxieux ainsi que de l’information sur le trouble oppositionnel avec provocation, le trouble des conduites et l’apparition précoce de certains troubles de santé mentale. La section sur les ressources a aussi été mise à jour et contient maintenant un lien vers le site www.canwetalk.ca (en anglais seulement) où se trouvent les listes de ressources, de partenaires de la communauté et de programmes les plus à jour. Ce site Web nous permet de mettre l’information à jour, au besoin.

Pourquoi cette mise à jour était-elle nécessaire?

La nouvelle version reflète bien le concept du continuum de la santé mentale, à l’image du continuum de la santé physique. Et, comme on le fait pour sa santé physique, tout le monde doit s’occuper de sa santé mentale. Malheureusement, on ne parle souvent de celle-ci que quand une maladie mentale est diagnostiquée. Nous voulons que les gens parlent aussi librement de leur santé mentale que de leur santé physique. Le nouvel outil traite de la promotion de la santé mentale positive et encourage les enseignantes et enseignants à discuter franchement et ouvertement avec leurs élèves (en tenant compte de leur âge) de la stigmatisation qui entoure les troubles de santé mentale. Contrairement à la version précédente qui contenait beaucoup de texte, la nouvelle version est plus conviviale et plus aérée.

Le nouvel outil cible-t-il un public en particulier?

Le nouvel outil s’adresse aux enseignants et enseignantes de toutes les matières et de toutes les années d’études.

Quel genre d’accueil le nouvel outil reçoit-il?

L’accueil est phénoménal. Le personnel enseignant aime la nouvelle présentation et trouve l’information pertinente. Il est malheureux que les enseignantes et enseignants soient si nombreux à dire que les problèmes de santé mentale chez leurs élèves augmentent et qu’ils se manifestent de plus en plus tôt. Dans l’outil et les présentations décrites ci-dessous, nous insistons sur le fait que les enseignantes et enseignants ne sont pas des professionnelles et professionnels de la santé mentale. Notre outil aide les membres du personnel enseignant à reconnaître certains des premiers signes et symptômes pour être en mesure de demander les services dont leurs élèves ont besoin.

Que dit le personnel enseignant à propos de cette nouvelle version?

Le personnel enseignant aime la nouvelle présentation. Il apprécie aussi le fait que l’information est à jour et que le nouveau site Web met à sa disposition une liste complète de ressources. Nous afficherons également sur le site CanWeTalk.ca une nouvelle série de plans de leçon qui aideront les enseignantes et enseignants à parler des problèmes de santé mentale avec leurs élèves. Les enseignantes et enseignants pourront utiliser ces plans de leçon en tout temps pendant l’année ou plus particulièrement pendant la Semaine de la santé mentale (du 1er au 5 mai) ou à l’occasion de l’évènement Hats On for Mental Health Day, le 3 mai 2017.

Quel effet cet accueil chaleureux vous fait-il?

Il est gratifiant de créer un outil que le personnel enseignant veut utiliser dans sa classe. Par ailleurs, il a été agréable de travailler avec le bureau d’Edmonton de l’Association canadienne pour la santé mentale qui, avant de mettre sous presse, a pris soin d’approuver toute l’information qui se trouve dans le nouvel outil. Il est également possible pour le personnel enseignant et les sections locales de demander des présentations sur les sujets suivants :


Cahier Creating a Compassionate Classroom
  (PDF, 4.94 Mo - en anglais seulement)

La création de salles de classe refuges

Les enseignantes et enseignants se préoccupent du bien-être des enfants et des jeunes. L’Alberta Teachers’ Association et l’Association canadienne pour la santé mentale se sont associées pour promouvoir la santé mentale des enfants et des jeunes, et offrir du matériel d’appoint au personnel enseignant pour l’aider à faire face aux problèmes de santé mentale. Cette séance porte sur les troubles de santé mentale courants chez les enfants, les ressources disponibles et la manière dont les enseignantes et enseignants peuvent sensibiliser les élèves au problème de la stigmatisation et les encourager à y mettre fin.

Les effets de la violence familiale sur les enfants

Pour les enfants, la famille est une source d’apprentissage et d’amour. Trop souvent toutefois, la violence conjugale peut perturber ce refuge qu’est la famille et sur lequel les enfants et les jeunes comptent pour trouver stabilité, soutien et protection. Les enfants sont beaucoup plus souvent exposés à la violence conjugale qu’on ne le croit généralement. Les répercussions possibles des mauvais traitements et de l’exposition à la violence pendant l’enfance sont également de plus en plus évidentes. Les enfants exposés à la violence conjugale sont plus susceptibles de souffrir de problèmes de développement physique, social, émotionnel ou cognitif que les enfants qui ne le sont pas. Pendant cette séance, les enseignantes et enseignants apprendront à reconnaître les signes de traumatisme indirect et recevront de l’information sur les ressources disponibles.

Défenseuse de longue date des droits des femmes, Shelley Magnusson est une ancienne membre du conseil d’administration de l’Edmonton Women’s Shelter et de la Regina Sexual Assault Line. Elle est également une ancienne coordonnatrice du Women’s Centre de l’Université de Regina. Shelley Magnusson est agente de direction à l’ATA.

Publication
Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants
2490, promenade Don Reid
Ottawa (Ontario)  K1H 1E1
Tél. : 613-232-1505
Fax : 613-232-1886
Ligne sans frais : 1-866-283-1505

Le magazine Web Perspectives est publié par la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants (FCE), une alliance nationale d’organisations provinciales et territoriales qui représentent plus de 238 000 enseignantes et enseignants des écoles élémentaires et secondaires au Canada.

Rédactrice en chef : Francine Filion | Traduction et révision : Marie‑Caroline Uhel et Marie‑Hélène Larrue
Correction d’épreuves : Denise Léger
Conception graphique : Nathalie Hardy et Jean-Louis Lauriol | Conception web : Greg Edwards

Reproduction
Toute demande de reproduction totale ou partielle de cette publication à des fins pédagogiques, professionnelles ou commerciales doit être adressée à info@ctf-fce.ca. Les articles et les publicités ne reflètent pas nécessairement les opinions de la FCE.

Commentaires : info@ctf-fce.ca