Perspectives

HabiloMédias : Composer avec le stress numérique

Par Matthew Johnson
Le 7 octobre 2016

À l’instar de leurs appareils mobiles, les jeunes d’aujourd’hui doivent, pour répondre aux attentes de leurs pairs, être constamment connectés. Et quand ils ne le sont pas, ils s’inquiètent de ne pas savoir ce qui se passe. Encore davantage que dans leur vie hors ligne, ils se comparent sans cesse aux autres et subissent la pression sociale. Il est facile d’oublier que les fils de nouvelles de nos réseaux sociaux ne sont pas la réalité : comme les cinéastes, nous choisissons précisément les moments et les images qui représentent l’histoire que nous voulons raconter.

En plus, les jeunes se sentent obligés de donner l’impression qu’ils sont toujours en train de s’amuser, et de camoufler les problèmes qu’ils peuvent avoir; près de la moitié disent qu’ils modifient les photos qu’ils mettent en ligne pour avoir l’air d’avoir encore plus de plaisir1. Les jeunes sentent aussi qu’ils doivent présenter une image idéale d’eux-mêmes, de leur vie et de leur corps dans les médias sociaux, ce qui peut causer du stress et de l’insécurité. Ils se comparent en effet non seulement à leurs pairs, mais aussi à l’image idéalisée qu’ils se sont créée.

L’utilisation des médias numériques peut avoir d’autres répercussions sur la santé mentale. Le tiers des élèves canadiens qui ont un téléphone cellulaire dorment avec celui-ci pour ne rien rater de ce qui se passe en ligne, une habitude qui nuit presque assurément à la qualité de leur sommeil et, par conséquent, à leur santé mentale2. Pire encore, les jeunes sont nombreux à se tourner vers les médias sociaux pour réduire leur stress : des études indiquent que les filles en particulier cherchent du réconfort dans les médias sociaux lorsqu’elles sont anxieuses et préoccupées3, tandis que les garçons ont tendance à trouver refuge dans les jeux vidéo.

Quand HabiloMédias a élaboré son cadre de littératie numérique pour les classes de la maternelle à la 12année, la santé numérique a fait partie des principaux aspects retenus par l’organisme en raison de la grande incidence que les technologies en réseau ont sur la santé mentale des enfants. Les médias numériques influencent notre santé de bien des manières : le besoin de maintenir l’équilibre dans notre vie et de gérer le temps passé devant un écran; de résoudre les questions d’identité, de sexualité et d’image corporelle; de reconnaître et d’entretenir des relations saines; et de s’occuper de notre bien-être mental. En ayant fait de la santé numérique un élément clé du cadre, nous nous sommes donné les moyens de sensibiliser les enfants à l’importance de trouver un juste équilibre entre leur vie en ligne et leur vie hors ligne, à commencer par les plus jeunes, avec notre plan de leçon Trouver l’équilibre dans notre vie numérique (de la maternelle à la 3année). À l’aide de plans de leçon comme Avatars et image corporelle et Fais-toi valoir sous ton meilleur jour, nous aidons aussi les élèves de la 4à la 8année à comprendre comment les médias numériques influent sur l’image qu’ils se font d’eux mêmes. Enfin, grâce à des plans de leçon comme Composer avec le stress numérique, nous aidons les adolescentes et adolescents à développer des compétences dont ils se serviront toute leur vie pour gérer la pression associée à la vie en ligne. Avec l’arrivée de la télévision en continu sur demande, des appareils portatifs comme les tablettes et des jeux en réalité augmentée comme Pokémon Go, il est indispensable que les jeunes commencent très tôt à apprendre comment gérer le stress lié à leur vie numérique et qu’ils continuent cet apprentissage tout au long de leur scolarité.


1 L. GAMBLE, « Children editing ‘selfies’ in pursuit of online approval », Stuff.co.nz, [En ligne], 31 août 2015. [www.stuff.co.nz/life-style/parenting/big-kids/tweens-to-teens/71554290/Children-editing-selfies-in-pursuit-of-online-approval].

2 V. STEEVES, Jeunes Canadiens dans un monde branché — Phase III : La vie en ligne, HabiloMédias, Ottawa, [En ligne], 2014. [http://habilomedias.ca/jcmb/vie-en-ligne].

3 S. WEALE, « Teens’ night-time use of social media ‘risks harming mental health’ », The Guardian, [En ligne], 11 septembre 2015. [www.theguardian.com/society/2015/sep/11/teens-social-media-night-risk-harm-mental-health-research].

Matthew Johnson est le directeur de l’éducation à HabiloMédias.

Publication
Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants
2490, promenade Don Reid
Ottawa (Ontario)  K1H 1E1
Tél. : 613-232-1505
Fax : 613-232-1886
Ligne sans frais : 1-866-283-1505

Le magazine Web Perspectives est publié par la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants (FCE), une alliance nationale d’organisations provinciales et territoriales qui représentent plus de 238 000 enseignantes et enseignants des écoles élémentaires et secondaires au Canada.

Rédactrice en chef : Francine Filion | Traduction et révision : Marie‑Caroline Uhel et Marie‑Hélène Larrue
Correction d’épreuves : Denise Léger
Conception graphique : Nathalie Hardy et Jean-Louis Lauriol | Conception web : Greg Edwards

Reproduction
Toute demande de reproduction totale ou partielle de cette publication à des fins pédagogiques, professionnelles ou commerciales doit être adressée à info@ctf-fce.ca. Les articles et les publicités ne reflètent pas nécessairement les opinions de la FCE.

Commentaires : info@ctf-fce.ca